Electrique, Hybride, thermique, 4 ou 2 roues aucun dilemme : Le leasing !

Publié le

29/4/2024

Electrique, Hybride, thermique, 4 ou 2 roues aucun dilemme : Le leasing !

L'électrique ne serait-il pas en panne ?

Les actualités en matière de mobilité se déchainent ces dernières semaines.

On nous annonce que l’électrique a le vent en poupe. Puis qu’il est l’arrêt. Tesla serait à la peine en bourse et dans l’obligation de baisser encore ses prix pour résister à une puissante industrie automobile chinoise bien décidée à rafler toute la mise. Et puis le titre de Tesla reprend des couleurs sur une annonce stratégique en matière d’évolution technologique.

La fin des bonus et des primes expliquerait elle cette agitation ? Peut-être ? En tous cas l’essence reprend du poil de la bête et pour les VO, le diesel n’a pas dit son dernier mot. Il faut dire qu’à modèle équivalent certaines compactes diesel peuvent s’avérer aussi économique qu’une hybride pour un taux de CO2 réel émis encore très pertinent.

Les acteurs du leasing à la rescousse

Les marchés s’agitent à tel point que les loueurs restent perplexes quant aux valeurs résiduelles à retenir pour leurs loyers. De fait, on leur reproche de ne pas jouer le jeu. C’est tout le contraire ! C’est bien parce que le marché est instable qu’ils doivent rester prudents et ne pas prendre tous les risques qu’ils sont bien les seuls à vouloir évaluer et assumer.  Phénomène encore moins facile à piloter quand le législateur s’avère particulièrement versatile et créatif en matière de fiscalité.

Coté industriel, même si la crise des semi-conducteurs semble s’éloigner (celle du transport n’est pas réellement terminée), la volatilité du marché rend les constructeurs encore bien fébriles. A peine réévalués, les tarifs et les configurations des véhicules sont modifiés à une vitesse où il devient compliqué de passer commande. Bref on ne sait plus à quel saint se fier.

A Paris, on nous annonce que les automobiles sont devenus minoritaires. Il faut dire que la Mairie leur a mené une guerre sans merci quitte à se faire fi de toute coordination en matière de travaux, de plans de circulation et même de politique, car après avoir proposé le parking gratuit aux électriques, on voudrait interdire leur stationnement en raison de leur forme ou de leur poids. Bref, on a le droit de circuler mais pas de stationner (une certaine vision de la politique du chaos pour arriver à ses fins, sans doute).

4, 2 roues, thermiques, électriques quel dilemme !

Toujours est-il que quand vient le temps de renouveler ses véhicules, le chef de parc ou d’entreprise est bien en peine de faire un choix.

En ce qui me concerne le 2 roues de grosse cylindrée a toujours eu ma préférence. Certaines années j’ai pu réaliser jusqu’à 30 000 km à titre professionnel avec ce type de véhicule. J’ai toujours considéré qu’il m’offrait des facilités d’usages inégalés (circulation, stationnement, plaisir aussi).Mais mes besoins évoluent.

Ces derniers mois, mes activités m’ont amené à me déplacer de manière différente. Mes destinations sont plus irrégulières. Je suis régulièrement à Paris. Très souvent à Marseille et Aix mais également sur Lyon ou Toulouse. De temps à autre, je me rends également en région Hauts de France, dans l’Est et dans l’Ouest. Je suis ainsi passé de parcours moyens réguliers de plusieurs dizaines de km à des parcours de quelques kilomètres ou tout au contraire de plusieurs centaines. Dans ce cadre, les plus petits trajets pourraient trouver avantages à ce que je me rabatte sur un deux roues de taille plus modeste et pourquoi pas électrique. Pour les plus grands trajets, les transports en communs sont la réponse pour éviter fatigue et risques. Pour les trajets du quotidien en agglomération, les transports en commun par bus et métro sont aussi fort appréciables s’ils sont suffisamment denses. Le vélo me tente mais je ne me suis pas encore fait de religion sur le sujet. Je dois me résoudre à faire un essai. Et puis dans ce domaine aussi les possibilités de modèle, d'autonomie, de facilité et de puissance sont incroyables.

Je perçois aussi que mes trajets d’aujourd’hui ne sont pas figés dans le marbre mais doivent plutôt s’adapter à la variété de mes activités.

Et puis, une récente petite opération de hanche (et oui je n’ai plus 20 ans) m’amène à reconsidérer le poids de ma magnifique machine. Bref vous voyez votre serviteur bien dans l’embarras.

 Vous l’avez compris je pratique au quotidien la mobilité multimodale avec des besoins et des usages qui peuvent rapidement changer.

La Location, qu’elle soit de Longue Durée, avec Option d’Achat ou même en Moyenne Durée est incontestablement une solution pour moi, aussi bien en matière de type de véhicule qu’en matière de motorisation. Le financement locatif allège mon haut de bilan et réduit mon endettement. Je conserve mes liquidités pour des investissements plus stratégiques.

Avec la LLD, j'ai le loisir de choisir les prestations qui vont me simplifier la vie, comme l'assistance, l'entretien, le remplacement des pneumatiques, la garantie pour perte financière et/ou l'assurance et bien d'autres encore. Je peux modifier les termes durées et kilométrage à loisir si je roule moins ou plus ou réduire la durée de mon contrat parce que le véhicule retenu ne me correspond plus.

Mais qui contacter ? Là j’ai bien une petite idée. Anylease a déjà la chance de compter parmi ses clients des acteurs de la moto, du vélo, de l’auto (y compris des voiturettes).Qui plus est,  disposent d’un logiciel particulièrement pertinent 😉pour établir les tarifs et comparatifs adhoc et gérer mes contrats de location de bout en bout jusqu’à la commande suivante.

Alors Electriques ; Hybrides, Essence ou même Diesel ? 4 ou 2 roues. Aucun Dilemme : le Leasing !

Nos articles

L'équipe s'agrandit
This is some text inside of a div block.
This is some text inside of a div block.

L'équipe s'agrandit

Petit moment de convivialité pour nos 2 nouvelles recrues

Economie de l'usage : un modèle qui fait de l'ombre au capitalisme ?
This is some text inside of a div block.
This is some text inside of a div block.

Economie de l'usage

Une tribune de Laurent GARNIER DALLE dans les Echos

Location et véhicules industriels
This is some text inside of a div block.
This is some text inside of a div block.

Location et véhicules industriels

Location et véhicules industriels

Des questions sur notre service ? ou notre offre ?

Contactez nous et bénéficier de notre approche collaborative pour gagner avec nous !

Merci ! Votre message a bien été transmis.
Oops! Un problème est survenu lors de la soumission du formulaire.

Suivez toutes nos actualités

Ne ratez plus aucune informations !

Merci, votre inscription a été prise en compte
Oops! Un problème est survenu lors de la soumission du formulaire.